(L’intérêt de ce billet est de parler de Chandler, application de calendrier et todolist sur internet ou en client lourd, et de ma superbe méthode de gestion de tâche)

J’ai toujours une proportion de faire tout au dernier moment en utilisant la fameuse méthode LARACHE, donc après avoir appris que j’était un procrastinateur sur ce billet de ploum, je me suis dit qu’il fallait quand même agir, alors j’ai lu son poste. J’avais d’ailleurs déjà lu ses deux précédents journaux ( et ici), qui me faisait penser un peu comme lui que la méthode « Getting Things Done » avait une bonne philosophie, mais que je ne pourrais m’y contraindre. Alors je vais décrire un peu ma méthode actuel :

– Les trucs faisable qui ne prend pas beaucoup de temps je les fait tout de suite
– Les taches plus longue je les ajoute à ma todolist en précisant à quel moment je les ferait (je réfléchit vite fait à mon agenda et je prend la première place libre)
– c’est tout 🙂

La seul contrainte finalement c’est de mettre à jour la todolist, et de faire les tâches mais ça c’est simplement un peu de motivation, motivation qui peut être alimenter par le plaisir qu’elle soit faite (ne plus avoir la boule au ventre parce qu’on est à la bourre c’est bien aussi 😉

Pour ce qui est des papiers administratifs j’utilise la méthode de ploum, c’est à dire de tout mettre au même endroit. Cependant quand « je rentre à ma maison » je les rapporte et les tries par pochettes, parce que c’est pas si long à faire, et que je n’ai que quatre cinq pochettes.

A côté j’utilise aussi gmail qui récupère tout mes autres compte. Pour les news c’est google reader. Enfin pour faire calendrier et todolist j’utilise google calendar et Chandler. Pas la peine de présenter le premier, le second est une implémentation de GTD, avec une interface web ou desktop (plus complet avec flux RSS et e-mail), donc il fait todolist et calendrier. Pour l’instant je n’utilise pas son calendrier parce qu’il ne permet pas dans sa version web de lire d’autre calendrier, de plus son ergonomie est légèrement moins bonne.

Vous aurez remarqué que j’utilise que du logiciel disponible en interface web, la raison est simple : quand on passe sont temps entre l’UTBM et l’appartement ou chez ses parents, il y a assez souvent de cas ou il faut revenir à l’école pour pouvoir accéder à certaine donner qu’il ne faudrait en plus en rajouter. Et puis les interfaces web d’aujourd’hui sont tellement bien faites, que le choix est vite fait.

Publicités